Biographie

Résumé biographique

José María Hernández Garnica naquit à Madrid le 17 novembre de 1913. Docteur ingénieur de Mines, aussi en Sciences Naturelles et en Théologie.

Demanda l’admission à l’Opus Dei le 28 juillet 1935. Il décédât à Barcelone le 7 décembre 1972.

Sut répondre avec générosité à l’appel spécifique de Dieu, et sa vie, centré à la Sainte Messe, fût apostoliquement féconde. Il était toujours très unit à saint Josemaría, Fondateur de l’Opus Dei, qui déposa en lui une grande confiance.

Il avait des très grandes qualités humaines, que mit, mut par Dieu, au service de l’Église et de toutes les personnes qui le fréquentèrent. Sa simple humilité, et son extraordinaire sincérité et sa franchise firent que sa personnalité fût attractive, même s’il se sentait toujours serviteur de tous.

Le 25 juin 1944 reçu l’ordination sacerdotale. Après, saint Josemaría le chargea spécialement de développer le travail apostolique de l’Opus Dei entre les femmes en Espagne, ce qu’il a concilié avec beaucoup d’autres tâches sacerdotales pour tous le pays.

Plus tard, s’en alla développer son ministère sacerdotal dans plusieurs pays de l’Europe. Travailla en Angleterre, l’Irlande, la France, l’Autriche, l’Almagne, la Suisse, la Belgique et la Hollande.

Il se sanctifia à travers ses travails professionnels et après en ce qui est propre d’un prêtre, avec grande générosité: Il apprit différentes langues, s’adapta à de différents milieux et fit face à des situations inconfortable de tout ordre dans des pays où il commençais le travail apostolique de l’Opus Dei.

Il souffrit avec grande patience et esprit de sacrifice les différentes maladies et d’une façon spéciale le long procès de sa dernière souffrance, qui dura plus d’une année. Dieu le pris la veille de la solennité de l’Immaculé Conception de 1972, pendant qu’il priait.

Chronologie

1913

17 novembre. Il naît à Madrid. Il est le plus petit de cinq frères. Baptisé à la Paroisse de Saint Joseph.

1921

Il reçoit la Première Communion, avec ces camarades de l’école del Pilar, à la Paroisse de la Concepción.

1923

Il commence le Baccalauréat à l’école du Pilar.

1932

Il commence à étudier Ingénieur de Mines.

1934

Il connaît Saint Josemaría Escrivá de Balaguer à la résidence d’étudiants de la rue Ferraz 50.

1935

28 juillet. Il demande l’admission dans l’Opus Dei.

1936

Novembre. Il est détenu et porté à la prison Modelo. Il est transféré à la prison de San Antón, et on le condamne a mort. Le jour 27, quand on va l’exécuter, quelqu’un dis qu’il restait à disposition du Président du Tribunal de la répression du fascisme. Ce Tribunal le juge et le condamne à huit mois de prison par « manque d’affection » au régime, ce qu’il accomplit dans le Pénal de San Miguel de los Reyes et à la prison Modelo de Valence.

1937

30 juin. Il est laissé en liberté.

21 août. Il retourne à Madrid et entre dans l’armée républicaine.

1939

Septembre. Il fait les examens de quelques matières de Mines et d’une grande partie de Sciences Naturelles à l’Université Centrale.

1941

7 mai. Il finit ces études d’Ingénieur de Mines.

1944

24 avril. Il obtient le Doctorat en Sciences Naturelles.

25 juin. Il est ordonné prêtre au Palace épiscopale de Madrid par son Éxcelence Mr. l’Evêque Leopoldo Eijo y Garay.

1954

23 novembre. Le Fondateur de l’Oeuvre le charge de développer le travail apostolique aux États Unis, le Mexique, Guatemala, Venezuela, la Colombie, l’Écuador, le Pérou, le Chili et l’Argentine.

1955

29 août. Il reçoit la même charge pour les apostolats en Angleterre et la Irlande.

1957

13 juillet. Il est nommé Conciliaire de l’Opus Dei en France.

1959

14 novembre. Il voyage à l’Almagne pour développer le travail apostolique.

1961

4 octobre. Il va vivre en Almagne, d’où voyage fréquemment en Autriche.

1965

1r décembre. Il est envoyé par le Fondateur de l’Opus Dei à Barcelone pour développer le travail apostolique en Catalogne, Valence et Balears.

1966

Février. Il retourne en Almagne. Il voyage fréquemment en Belgique, la Hollande et la Suisse.

1972

4 septembre. On lui diagnostique un tumeur à la région submaxilaire.

20 septembre. Il va à Barcelone pour un traitement de radiothérapie.

22 novembre. San Josemaría, qui est en train de rester quelques jours à Barcelone, va le voir et c’est la dernière fois qu’ils se voient.

7 décembre. Il demande l’Onction des malades après avoir souffert une hémorragie. Avant d’expirer, et étant pleinement conscient, il reçoit l’absolution sacramentelle. Il est décédé peu après.

À sa veillée funèbre et à son enterrement assistent beaucoup de personnes.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :